Pourquoi un suivi psy ?

Le suivi psychologique permet tout d’abord de prendre le temps de faire une pause dans son quotidien. Il permet d’exprimer librement ses ressentis, ses émotions, ses questionnements, qui peuvent être envahissants. Il autorise aussi à se « poser » durant le temps de l’entretien afin de parler, d’évacuer, de mettre des mots sur ses difficultés ou d’éventuelles souffrances. Et finalement prendre un temps pour réfléchir et élaborer des stratégies d’adaptation et de changements.

Pourquoi consulter ?

Plusieurs situations peuvent amener à consulter :

  • Un besoin de lien social avec une écoute active d’un professionnel
  • Un besoin de soutien psychologique sur lequel s’appuyer
  • La volonté de mettre des mots sur un mal-être/une souffrance, sur sa tristesse, son anxiété, des angoisses, des difficultés, des habitudes handicapantes, un fonctionnement invalidant, etc.
  • Un besoin de se questionner, d’élaborer plus en profondeur des comportements, des événements, des situations
  • Le souhait de comprendre son vécu ou son histoire
  • La volonté d’apprendre à (mieux) gérer son stress et ses émotions
  • L’envie d’améliorer son estime, sa confiance en soi et et sa capacité à s’affirmer
  • Le besoin de dépasser un traumatisme (la thérapie EMDR peut être conseillée)
  • La volonté de trouver un équilibre dans son quotidien
  • Apprendre à mieux vivre, accepter et gérer une pathologie
  • Mieux se connaître pour (re)prendre sa vie en main face à un malaise existentiel diffus
  • Modifier une consommation qui vous semble problématique, prendre en charge une addiction (alcool, drogue, médicament, sport, jeux d’argent…)
  • Être accompagné dans votre projet d’expatriation (avant le départ, pendant, à votre retour)
  • Et bien d’autres situations…

Ma vision d’un suivi psychologique

Le suivi psychologique peut prendre la forme d’un « simple » soutien moral ou être le point de départ d’une thérapie avec une demande plus élaborée.

Pour pouvoir se sentir à l’aise et aborder son intimité, il est important de créer une relation de confiance avec son thérapeute. Pour cela, en accord avec le code de déontologie, le secret professionnel et le non jugement du psy, peuvent aider à acquérir cette confiance, avec pour chacun, un rythme différent.

Le suivi psychologique est un lieu où vous pouvez extérioriser vos émotions (colère, tristesse, joie, peur, culpabilité, etc.) et vous autoriser à laisser tomber « le(s) masque(s) » que l’on peut utiliser avec sa famille, son conjoint, ses amis, ses collègues, etc. Je vous accompagne dans vos choix de vie, je suis là pour vous écouter et vous aider à associer votre vécu actuel et certains éléments du passé. Cependant, c’est vous qui restez acteur de votre vie et de vos choix. En tant que psychologue, je ne donne pas de vérités absolues et ce n’est pas moi qui réalise les choix à place de mon patient. Pour moi, le rôle du psy s’assimile davantage à de la guidance. J’aime dire que nous allons regarder ensemble la situation-problème et réfléchir ensemble aux solutions les plus adaptées. Mon but est de vous permettre de changer de perspective lors de l’entretien.

Vous vous demandez quel type de prise en charge est la plus adaptée pour vous : Psychologue ? Psychiatre ? Psychothérapeute ? Psychanalyste ?

Je vous invite à lire ces informations : Comment choisir son « psy » ?